Il existe de nombreuses façons de soutenir l’économie locale de votre région. Par exemple, si on y trouve une quincaillerie locale, allez-y lorsque vous avez besoin de quelque chose pour votre maison. En effet, privilégiez-la à la place de vous rendre dans une grande surface de bricolage. La plupart des villes ont au moins quelques restaurants, bars ou cafés locaux. Choisir ces endroits lorsque vous mangez à l’extérieur est une autre façon de soutenir votre économie locale. Vous pouvez aussi acheter vos produits sur un marché de producteurs locaux ou acheter des vêtements dans une boutique locale.

Bien entendu, tout cela dépend des commerces locaux disponibles dans votre ville. Comme l’économie locale de chaque ville est unique, la première étape consiste à apprendre quels sont les commerces qui vous entourent. Ensuite, informez-vous sur leur localisation et leurs horaires d’ouverture.

1. Découvrez les entreprises locales.

Pour en savoir plus sur les petites entreprises de votre région, consacrez un moment pour explorer votre ville et voir ce qu’elle a à offrir. Étant donné qu’une partie de l’avantage du commerce local réside dans la possibilité de faire les courses à pied, laissez si possible votre voiture à la maison et concentrez-vous sur la zone accessible à pied. Si la zone est trop petite, vous pouvez toujours utiliser votre vélo.

Si vous ne trouvez pas de guide des commerces locaux, faites le vôtre. Commencez par un bout de la rue principale ou un coin de la zone commerciale centrale et avancez en notant tous les commerces que vous voyez en chemin. Lorsque vous en voyez un qui vous semble utile ou intéressant, arrêtez-vous et notez son nom, son emplacement et ses horaires. Ainsi, la prochaine fois dont vous aurez besoin de trouver un tailleur, par exemple, vous saurez exactement où il se trouve.

Enfin, nous vous invitons à consulter notre page magasins afin de commander local en ligne.

2. Faites vos achats localement.

Une fois que vous avez identifié les entreprises locales de votre région, l’étape suivante consiste à intégrer vos achats dans votre routine habituelle. Étant donné que les entreprises locales ne peuvent souvent pas offrir des prix aussi bas que ceux des magasins à grande surface, c’est un défi si vous avez un budget serré.

Cependant, il existe plusieurs moyens de contourner ce problème :

Prévoir un budget à cet effet.

Chaque mois, mettez de côté une petite somme dans votre budget personnel réservée aux achats locaux. Ainsi, lorsque vous voulez acheter quelque chose dans un magasin local, mais que vous hésitez sur le prix, vous avez l’argent dans votre budget. Par exemple, si une librairie indépendante locale demande 20 € pour un livre qui ne coûte que 14 € sur Amazon, comptez les 6 € supplémentaires dans votre budget d’achats locaux pour le mois.

Privilégiez les services locaux.

Les produits sont souvent moins chers dans les grandes surfaces. En effet, elles vendent des produits bon marché fabriqués en série. Cependant, les services sont souvent tout aussi bon marché (voire moins cher) lorsque vous les achetez localement. Par exemple, si vous avez besoin d’imprimer une série de prospectus pour un festival folklorique pour lequel vous êtes bénévole, une imprimerie locale peut faire un meilleur prix. De la même manière, un mécanicien local de confiance, offre un service de qualité. De même, un garagiste local de confiance donne toujours un bien meilleur service à un prix plus bas qu’un concessionnaire automobile.

3. Mangez localement.

Tous les commerces locaux ne sont pas utiles à tout le monde. Par exemple, un magasin de vêtements pour enfants ne vous sera pas d’une grande utilité si vous n’avez pas d’enfants. Cependant, tout le monde doit manger, et l’achat de produits alimentaires locaux est l’un des meilleurs moyens de soutenir l’économie locale.

Une épicerie locale est un bon point de départ, mais un marché de producteurs est encore mieux. En y faisant vos courses, vous aurez l’occasion de rencontrer non seulement les personnes qui vendent vos aliments, mais aussi celles qui les cultivent.

Faire ses courses sur les marchés de producteurs présente plusieurs avantages par rapport aux achats en supermarché :

La qualité des produits.

Les produits des marchés de producteurs sont généralement plus frais que ceux vendus dans les supermarchés. Comme les agriculteurs cultivent les aliments localement, ils n’ont pas passé des jours ou des semaines à voyager à travers le pays. Plus les fruits et légumes sont frais, plus ils ont bon goût, plus ils conservent de nutriments et plus longtemps, ils restent frais avant d’être consommés.

Vous ne connaissez pas encore de marché de producteur ? Voici une liste pour faciliter votre recherche : La Ruche qui dit Oui !d’ici ou encore Le Panier de Victor.

La durabilité des produits.

Les aliments cultivés localement n’ont pas à être transportés sur de longues distances, ce qui réduit leur empreinte carbone. Cela comprend la quantité de gaz à effet de serre produite lors de leur culture, de leur récolte et de leur transport. En outre, la plupart des vendeurs sur les marchés de producteurs sont des petits producteurs qui peuvent plus facilement adopter des pratiques de culture écologiques. En effet, près de la moitié des marchés de producteurs vendent des produits biologiques.

Saviez-vous que trois agriculteurs sur quatre qui vendent leurs produits sur les marchés de producteurs affirment qu’ils cultivent des aliments de manière à respecter les normes biologiques ? Et ce, même s’ils n’ont pas de certification biologique officielle. En outre, 48 % d’entre eux ont recours à la lutte intégrée contre les parasites – une méthode qui permet de contrôler les parasites en causant un minimum de dommages à l’environnement – et 81 % utilisent des pratiques de santé des sols, comme la culture de plantes de couverture et la production de leur propre compost.

Des informations précises.

Comment savoir d’où vient votre nourriture et comment a-t-elle été produite ? Rendez-vous et achetez directement auprès du producteur pour soutenir l’économie locale. En effet, c’est le moyen le plus sûr pour avoir ces informations. Dans un marché de producteurs, la personne derrière le comptoir connaît la réponse à toutes sortes de questions qu’un employé de supermarché ne connaît pas. Par exemple, elle peut vous expliquer quelles variétés de pommes sont meilleures pour la cuisson et quelles autres sont meilleures pour la consommation. De plus, ils peuvent vous dire quelle race de poulet a produit les œufs que vous achetez et comment les poules ont été élevées.

L’ambiance.

Les marchés de producteurs sont généralement des lieux plus conviviaux et plus personnels que les grands supermarchés. Il est plus facile d’entamer une conversation avec un collègue qui fouille dans un bac de melons au marché de producteurs qu’avec un étranger qui pousse un chariot au magasin.

De plus, les acheteurs des marchés de producteurs déclarent avoir généralement 15 à 20 interactions sociales lors de chaque visite. Par ailleurs, ils déclarent également avoir seulement une ou deux interactions lorsqu’ils font leurs courses au supermarché.

La convivialité.

Une autre façon de soutenir l’économie locale et les agriculteurs locaux est l’agriculture soutenue par la communauté (ASC). Dans le cadre d’une ASC, une ferme vend des parts de ses récoltes pour l’année directement aux consommateurs. Si une part entière de l’ASC représente une trop grande quantité de nourriture pour votre famille, vous pouvez en partager une avec un voisin et renforcer encore davantage vos liens communautaires.

Une dernière façon de faire ses courses localement est de passer par une coopérative alimentaire. Une coopérative est un magasin d’alimentation qui appartient conjointement aux personnes qui y font leurs courses. En adhérant à une coopérative, vous avez votre mot à dire sur ce que le magasin vend et sur la façon dont il est géré. Adhérer à une coopérative et assister à ses réunions sont un moyen de rencontrer vos voisins et d’interagir avec eux. Et comme la plupart des coopératives se spécialisent dans les aliments produits localement, c’est un moyen de soutenir les producteurs locaux.

Mot de la fin

Lorsque vous investissez de l’argent dans votre économie locale, vous n’aidez pas seulement les propriétaires d’entreprises locale. En effet, soutenir l’économie locale, c’est vous aidez aussi vous-même. Vous faites de votre ville un endroit où il fait bon vivre, avec une économie florissante et une communauté soudée. Et plus les entreprises locales prospèrent, plus il y en aura de nouvelles qui ouvriront leurs portes. Cela permettra de continuer à faire vos achats localement à l’avenir.

Et pour acheter local tout en se faisant livrer à la maison, consultez la catégorie : « vivre local » !